love of israel

lundi 15 décembre 2014

Je suis juif sioniste et j’aime les crèches et les églises

On assiste de toute part à des tentatives de plus en plus évidentes de nier l’identité de la France, d’en extraire ses racines et ses valeurs judéo-chrétiennes pour les remplacer par un melting-pot multiculturel, caché sous de faux semblants laïcards.
Après avoir attaqué la famille et sa structure, après « la théorie du genre », c’est aux symboles du Christianisme que s’en prend cette gauche qui tente de nous faire oublier qui nous sommes et d’où nous venons !
Je suis né en France, de parents nés en France et j’ai toujours connu les crèches. J’ai toujours aimé ce moment particulier hors du temps où les Chrétiens fêtent la naissance du Christ. Comme j’ai toujours admiré l’architecture des églises, l’ambiance feutrée qui y règne.
Pourtant je suis Juif et fier de l’être. Pourtant je suis sioniste et je le revendique.
Mais qui mieux qu’un Juif sioniste peut comprendre l’attachement à l’identité chrétienne, le besoin de ne pas se renier, ne pas renier son histoire et sa culture pour un néant multiculturel ?
Et que nous propose-t-on en échange de milliers d’années d’histoire, de foi, de culture ?
Rien, le néant où tous les peuples du monde doivent se fondre et perdre leur identité. Un néant où toutes les civilisations se valent, surtout celle relevant de l’Islam !
Il fût surement pas très heureux de dire que toutes les civilisations ne se valaient pas, il eut été plus adroit de dire que toutes les civilisations ne nous conviennent pas…
Mais il est certain que toutes les civilisations n’ont pas le même regard sur la vie, sur l’être humain, sur la femme, sur la liberté, sur la démocratie. Il est certain que toutes celles relevant de l’Islam ne sont pas compatibles avec la nôtre d’inspiration judéo-chrétienne.
Or c’est bien aux fondements mêmes de notre civilisation qu’on s’attaque en voulant éliminer les symboles du Christianisme en interdisant les crèches.
Et dans le même temps, les nouveaux chantres de la laïcité ne se gênent pas pour organiser des Ramadan dans les municipalités de gauche au nom du « mieux vivre ensemble », tarte à la crème pour ne pas oser constater l’échec de l’intégration de nouvelles populations d’immigrés.
En quoi cela concerne un Juif sioniste ?
En tant que Juif, je ne peux détourner les yeux de cette attaque en règle des symboles du Christianisme au nom d’une laïcité permissive avec l’Islam mais rigoureuse avec les autres, car je reconnais là la même façon de procéder d’un Islam conquérant qui tente en Terre Sainte de faire disparaitre toute trace du Judaïsme en s’attaquant aux symboles de celui-ci.
Ce que l’on tente de faire avaler aux français en voulant effacer l’identité chrétienne, c’est exactement ce que font les islamo-palestiniens en revendiquant la Judée Samarie, berceau du Judaïsme, Jérusalem ville sainte pour les Chrétiens et les Juifs (mais pas pour l’Islam contrairement aux affirmations récentes de ceux-ci). Ils tentent de déjudaïser la Terre Sainte comme on déchristianise la France !
Juifs et Chrétiens ont une communauté de destin qui va bien au-delà du partage de l’Ancien testament.
Juifs et Chrétiens se sont enrichis mutuellement pendant deux mille ans pour construire cette civilisation où prônent nos valeurs communes et qui n’ont aucun rapport avec celles de l’Islam que l’on tente de nous imposer de force partout.
Si j’ai aimé l’école laïque et républicaine c’est parce qu’elle nous enseignait à nous respecter avec nos différences. Mais elle ne tentait jamais d’extirper en nous nos croyances comme le font ces « nouveaux laïcards » de gauche qui veulent rayer le passé chrétien de la France.
La France fût pourtant la « Fille ainée de l’Eglise ».
Doit-on l’oublier parce que l’on tente d’y imposer aux forceps des masses d’immigrants qui apportent avec eux leur culture et qui refusent d’intégrer la nôtre ?
Le grand remplacement décrit par Renaud Camus n’est pas qu’un fantasme : on en voit tous les jours ses effets. Aujourd’hui on attaque les crèches, demain on détruira les églises, les synagogues et on construira à leur place des mosquées…
Il ne s’agit pas d’islamophobie mais du constat amer que personne n’invoque de principe de laïcité quand des municipalités de gauche organisent des Ramadan, ou qu’elles offrent des terrains à 1€ pour construire des mosquées…
La gauche baba d’admiration pour un Islam conquérant, incarnant à ses yeux la « nouvelle révolution prolétarienne », souhaite nous voir perdre nos racines en tentant de nous faire ingurgiter que « tout est mieux ailleurs ». On a même été jusqu’à inventer de toute pièce un « art de l’Islam » pour créer un département au Musée du Louvre !
Et pour ne jamais nommer le mal qui ronge la France, quand on parle d’antisémitisme on accuse le FN mais ce n’est pas le FN ni l’extrême droite qui tue à Toulouse ou à Bruxelles, qui lance des grenades à Sarcelles ou tente de faire un pogrom à la Synagogue de la Roquette, qui viole, agresse, poignarde  des Juifs en France. Ce sont bien des islamistes et les français ne sont pas aveugles.
Si je respecte les croyances d’autrui, je ne veux pas qu’on m’impose une culture et une civilisation qui m’est étrangère et à laquelle je n’adhère pas.
Etre Juif et sioniste c’est être fier de ses origines, de sa foi, de son histoire et se battre pour son peuple.
Qui mieux qu’un Juif sioniste pour soutenir ses amis Chrétiens face à ces attaques de leurs origines, de leur foi et de leur histoire ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire