love of israel

mercredi 17 décembre 2014

L’Europe soutient le terrorisme et légitime le Hamas


  Flash info : L’Europe soutient le terrorisme et légitime le Hamas

 L’Union européenne vient de retirer le Hamas de la liste des organisations terroristes ! À l’heure où le terrorisme fait des ravages, l’Europe ne trouve pas mieux que de légitimer une organisation terroriste qui prône la destruction d’Israël et des juifs dans sa charte.
Alors que le Hamas avait été reconnu organisation terroriste et inscrit sur la liste noire européenne en décembre 2001. Sous le prétexte fallacieux d’un vice de forme, la Cour de justice européenne prétend que cette décision n’implique aucune appréciation de fond sur la question de la qualification du mouvement Hamas de groupe terroriste ».
De qui se moque-t-on ? le Tribunal européen affirme que la décision d’inscription sur la liste noir avait été fondée « non pas sur des faits examinés et retenus dans des décisions d’autorités nationales compétentes, mais sur des imputations factuelles tirées de la presse et d’Internet »alors qu’une telle décision aurait dû reposer « sur des éléments concrètement examinés et retenus dans des décisions d’autorités nationales compétentes au sens de cette position commune ».
Que leur faut-il de plus ? Les tunnels creusés sous Israël, les milliers de roquettes tirées sur les civils israéliens, la population de Gaza prise en otage et utilisée comme bouclier humain ?
Le Conseil de sécurité de l’ONU examinera aujourd’hui le projet  de résolution pour accélérer l’accession des « palestiniens »  à un État indépendant, malgré le veto américain, annoncé mardi soir par John Kerry. La reconnaissance du pseudo « État palestinien » dirigé par le Hamas « vrai faux terroriste »  prouve, s’il en est encore besoin, que la haine antisémite est bien vivace dans le monde et que le but ultime est l’isolement d’Israël, avec l’espoir de la destruction d’Israël et des juifs, offerts en pâture au monde arabe.
Winston Churchill déclarait dans le Times du 7 novembre 1938 : « Ils devaient choisir entre le déshonneur et la guerre. Ils ont choisi le déshonneur, et ils auront la guerre ». Il a sans doute encore raison.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire