love of israel

mercredi 10 décembre 2014

Listes des articles en ligne RSS Subscribe: RSS feed Egunguns of Enceladus "Il neige sur Enceladus depuis 100 millions d’années" וודו אחווה של דע La presse de gauche ment sur la mort de Ziad Abou Eïn accuse Tsahal d’assassinat et tout le monde laisse dire? La honte

ziad abu ein

Ci-dessus, moustachu et couperosé, l’assassin Ziad Abu Ein juste avant sa mort par crise cardiaque. Ce criminel est l’auteur de l’assassinat à Tibériade en 1979 de deux adolescents Boaz Lahav, âgé de 15 ans et David Lankri, 14 ans. Les américains l’ont relâché après seulement 3 ans de prison.  La crevure, membre du groupe terroriste Abou Nidal (qui fait toujours bander la gauche française) avait une santé fragile.
Il y a une putain de haine d’Israël en France (*), encouragée par l’absence de réponses fermes et précises, faute de combattants et de compromissions scandaleuses. La presse hexagonale peut ainsi écrire ce soir que Tsahal a tué Ziad Abou Ein ministre de l’Autorité Palestinienne (l’immonde journal communiste l’Humanité parle d’assassinat) sans craindre de réelle contradiction. Où est le lobby pro-israélien? Cette indolence, cette passivité et cette résignation fait honte. En Israël même, certains regrettent l’absence de contre-attaque suffisamment ferme sur le front de l’information.  Dans la vidéo ci-dessous, on voit ainsi Tsahal repousser assez mollement les excités palestiniens, mais personne ne filme l’effondrement de Ziad, dès lors tout n’est que supposition, en tout état de cause, les soldats ne l’ont pas frappé. Le commentateur s’insurge avec raison, comment et pourquoi les soldats se laissent-ils approcher de la sorte par des excités potentiellement dangereux et pourquoi laissent-ils la confusion s’installer? Pourquoi les palestiniens n’ont-ils pas filmé la scène de l’effondrement? Le commentaire déplore l’absence de fermeté de Tsahal en ces circonstances, les manifestants n’auraient jamais du arriver au contact et créer la confusion. Ziad très énervé et violent, est décédé d’une crise cardiaque, en aucun cas sous les coups des soldats. Il a d’ailleurs immédiatement reçu des soins. La thèse de la suffocation par les gaz ne tient pas non plus comme on peut le constater sur le document. Les comptes rendus de la presse française, publiés ce soir, procèdent de l’abjection, de la falsification, et du mensonge.
(*) Le récent communiqué officiel du front national sur Jérusalem est une nouvelle trahison abyssale, il constitue une incitation délibérée au terrorisme arabe en Israël, et rejoint en cela l’hostilité pathologique de la gauche, de l’extrême gauche et d’une partie de la droite corrompue et sous contrôle des lobbies arabo-musulmans, Iran compris.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire