love of israel

mardi 3 février 2015

Victoire pour Israël

Le responsable de l’enquête diligentée par l’ONU pour enquêter sur les crimes de guerre présumés durant l’offensive militaire israélienne à Gaza a présenté sa démission “à effet immédiat”.
L’universitaire canadien William Schabas a été nommé en Août dernier par le chef du Conseil des Droits de l’homme des Nations Unies à la tête d’un groupe de trois membres.  Il avait, à plusieurs reprises, exprimé des positions très tranchées à propos d’Israël. Il avait par exemple, estimé que le plus grand danger pour Israël était …Binyamin Netanyahou.
Mais ce qui a précipité sa démission, c’est une nouvelle révélation sur sa connivence avec l’Autorité palestinienne. En 2012, il avait été payé 1300 dollars pour avoir rédigé un conseil juridique pour le Fatah en tant que consultant de l’Organisation de libération de la Palestine.
Son impartialité étant difficile à démontrer dans cette affaire, Schabbas  a fini par quitter le navire. « Afin de ne pas gêner la rédaction du rapport d’enquête, j’ai décidé d’annoncer ma démission immédiate » a-t-il annoncé sans autre sorte de commentaire.
Le rapport auquel Schabbas a évidemment beaucoup contribué, sera publié au mois de mars prochain. Dans ce contexte, il sera bien compliqué de lui accorder la moindre crédibilité. Israël a d’ores et déjà annoncé qu’elle ne prêterait aucun intérêt aux conclusions des enquêteurs « membres d’un tribunal fantoche » : « Cela fait des années que le Conseil des Droits de l’homme de l’ONU s’est transformé en un Conseil des Droits des terroristes dont les pseudo-investigations sont déterminées par avance”, avait averti Yigal Palmor, porte-parole du ministère des Affaires étrangères à Jérusalem.
Réactions en Israël
Le Premier ministre a réagi  à la démission de William Schabbas. « Après sa démission, il faut enterrer ce rapport rédigé à l’initiative du Conseil des droits de l’Homme, un organisme anti-israélien qui a démontré qu’il n’avait aucun rapport réel avec les droits de l’Homme. Ce sont les organisations terroristes et les régimes qui s’en réclament qu’il faut juger », a estimé Binyamin Netanyahou.
Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a déclaré à son tour, que la démission de William Schabbas ne changera pas les conclusions du rapport de la Commission d’enquête de l’ONU , “qui sont orientées à l’avance et déterminées par un organisme dont le seul but est de porter des coups à Israël.” Cependant, Lieberman a noté qu’il s’agit d’un succès pour la diplomatie israélienne “car la démission de Schabbas prouve que même les plus grands hypocrites dans la plupart des institutions internationales ne peuvent pas ignorer le fait que sa désignation équivalait à la nomination de Caïn pour enquêter sur la mort d’Abel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire