love of israel

lundi 1 décembre 2014

Abbas et OLP, de la haine, du mensonge, de la spoliation – dernier communiqué abject

En espérant qu’israël réagira avec force et remettra en place ces gangsters, espérant aussi qu’une plainte sera portée devant le Conseil de sécurité pour qu’enfin ces malfrats soient sanctionnés !!!!
ceci est une traduction que les terroristes de l’OLP ont employé dans un communiqué
« Nous demandons instamment à tous les officiels et à tous les médias internationaux de ne plus appeler par mont du Temple qui est une appelation erronée, l’Esplanade des Mosquées et la sainte Mosquée Al-Aqsa »
Le communiqué continue
« Le complexe de l’esplanade des Mosquées n’est pas un territoire contesté et par conséquent tout autre terme est nul et non avenue. Il peut être appelé le noble sanctuaire, Haram al-Sharif»
« Ce complexe de 36 hectares comprend La mosquée Al-Asqsa – une fontaine pour les ablutions, des espaces ouverts, cet endroits est sacré pour 1,6 milliards de musulmans, et est un symbole pour les palestiniens. Il est sous souveraineté exclusive musulmane depuis l’an 692, toute entrée doit être en totale concertation avec le Waqf qui gère les lieux situés à Jérusalem-est, et cela est un fait internationalement reconnu.
« En 1980, Israël a adopté la« loi fondamentale »sur Jérusalem, qui a ratifié l’ annexion de Jérusalem-Est ce la communauté internationale «ne reconnaît pas», conformément à la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies 478. Cette résolution a rejeté cette mesure israélienne comme une violation de la quatrième Convention de Genève et a déterminé que, «toutes les mesures législatives et administratives  prises par Israël, puissance occupante, qui ont modifié ou visent à modifier le caractère et le statut de la ville sainte de Jérusalem, et en particulier, la récente «loi fondamentale» sur Jérusalem, sont nulles et non avenues
Aujourd’hui, de nombreux dirigeants israéliens et des colons, avec l’appui du gouvernement israélien, continuer à inciter les colons contre ce site sacré, et par conséquent provoquer des craintes et la colère des Palestiniens. Le communiqué a souligné qu’Israël, la puissance occupante, n’a pas réussi à arrêter les extrémistes juifs colons d’entrer sur l’esplanade, ce qui constitue une violation selon le Waqf »
Lorsque Jérusalem était sous domination musulmane ces lieux étaient désertés et le dôme du rocher était en ruine. Lorsque Les Juifs ont recouvré leur souveraineté sur leur ville sainte Jérusalem, les arabes leur contesté la ville.
Il en va de même du pays d’Israël qui n’a jamais été capitale de quelque état que ce soit, et qui est pendant 2000 dans la désolation, cette terre insalubre n’intéressait personne jusqu’au retour des Juifs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire