love of israel

mercredi 17 décembre 2014

Shimon Pères à Paris : « L’antisémitisme est une honte pour les nations ! »

Shimon Peres, le dernier des pères fondateurs de l’État d’Israël, était mardi l’invité d’honneur de la Grande Soirée annuelle du Keren Hayessod France. L’occasion pour l’ancien président israélien d’évoquer sa vision du monde.
« L’antisémitisme est une maladie. Mais l’antisémitisme d’aujourd’hui est arrivé dans une nouvelle ère, une ère mondiale et globale. Il est peut-être un danger pour les Juifs mais il est avant tout une honte pour les nations où il prospère. Les nations qui ne luttent pas contre ce fléau sont des lâches. », a déclaré M. Pères, félicitant au contraire l’engagement de la France.
M. Pères a tenu à saluer également le « rôle crucial » de la France aux côtés du jeune État d’Israël en 1947. « Pour moi, cette amitié restera pour toujours un chapitre extraordinaire de notre histoire », a-t-il assuré.
Sur les relations d’Israël avec ses voisins, le Prix Nobel de la Paix 1993 a exhorté les pays arabes à s’unir à Israël dans la lutte contre le terrorisme islamique. « C’est le terrorisme qui fait couler le sang de centaine de milliers d’innocents. », a-t-il dénoncé, ajoutant qu’il œuvre pour la création d’une organisation de dirigeants religieux contre le terrorisme.
Après avoir évoqué le role important de la foi en Dieu et en l’espoir, M. Pères a participé à l’allumage de la première bougie de la fête juive de Hanoucca. Entouré d’un important dispositif de sécurité, l’ancien dirigeant israélien a quitté le dîner de gala sous les applaudissements des 600 convives.
En préambule à la soirée, Richard Prasquier, le président du Keren Hayessod France, a appelé les Juifs de France et de Diaspora, à aider le fonds national du mouvement sioniste mondial. « N’oubliez pas le Keren Hayesod, car le Keren Hayesod n’oublie aucun Juif. »

 Le Keren Hayessod France a été créé en 2013. Le Keren Hayessod est actif dans 60 pays. Il participe activement, entre autre, à l’intégration en Israël des nouveaux olim (migrants juifs).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire